Les chutes de cheveux chez la femme

Comment stopper la chute des cheveux chez la femme ?

La perte de cheveux chez les femmes peut être source d’embarras et avoir une influence considérable sur l’estime de soi, souvent plus que la perte de cheveux chez les hommes. Quelles sont les nombreuses raisons de la chute des cheveux chez la femme ? Que peut-on faire pour y remédier ? Les solutions se trouvent ici !


La chute de cheveux chez les femmes : Quelles en sont les causes ?

La perte de cheveux chez les femmes peut prendre de nombreuses formes et être causée par une variété de facteurs. Les plus importants sont énumérés ci-dessous :

=> Découvrez le meilleur complément pour la chute de cheveux dans ce comparatif !

La perte de cheveux chez les femmes est une condition héréditaire

La perte de cheveux héréditaire chez les femmes (et les hommes) est la cause la plus fréquente de la perte de cheveux sur la tête. Pendant longtemps, on a pensé que la perte de cheveux importante chez les femmes concernées était due à une surabondance de testostérone (l’hormone sexuelle masculine la plus importante). Ce n’est le cas qu’en de rares occasions, comme dans le cas du syndrome des ovaires polykystiques (syndrome PCO).

En revanche, on ne découvre pas de quantité supérieure d’hormones sexuelles mâles (androgènes) chez la majorité des femmes souffrant de chute de cheveux génétique. La cause semble être une diminution de l’activité de l’enzyme aromatase, ainsi qu’une hypersensibilité génétiquement déterminée aux androgènes dans les follicules pileux :

Au niveau des follicules pileux féminins, l’aromatase facilite la conversion des hormones sexuelles mâles en hormones sexuelles femelles (œstrogènes). Une activité enzymatique réduite chez les femmes souffrant de perte de cheveux génétique a pour conséquence d’augmenter les niveaux d’hormones sexuelles mâles dans les follicules pileux hypersensibles, d’une part. D’autre part, moins d’hormones féminines (œstrogènes), censées favoriser la croissance des cheveux, sont générées localement. Au final, cela conduit à la chute des cheveux.

La perte de cheveux chez les femmes atteintes se manifeste par un amincissement général des cheveux du cuir chevelu, principalement dans la zone de la couronne. En conséquence, le cuir chevelu devient plus visible. La perte de cheveux affecte plus souvent l’avant de la tête chez certaines femmes, ce qui se traduit par un front chauve (comme chez les hommes atteints de ce type de perte de cheveux).

=> Découvrez les avantages des chauves ici !

La perte de cheveux chez la femme est circulaire

Au lieu de développer des taches chauves rondes sur la tête ou d’autres régions poilues du corps, certaines femmes développent des plaques chauves circulaires sur la tête ou d’autres parties poilues du corps. C’est ce qu’on appelle la chute de cheveux circulaire (alopécie areata). Il existe d’autres raisons à ce phénomène. Dans des situations extrêmes, les cheveux de tout le corps peuvent se détacher (alopécie areata universalis).

On ignore les causes de ce type de chute de cheveux chez les femmes, les hommes et les enfants. Diverses variables jouent cependant un rôle dans la progression de la maladie, notamment une réaction auto-immune, dans laquelle les anticorps du système immunitaire ciblent par erreur les tissus sains de l’organisme, en l’occurrence les cellules de la racine des cheveux. Cela provoque la chute des cheveux en interférant avec leur développement. D’autres variables, comme une prédisposition génétique, peuvent également jouer un rôle dans la progression de la maladie.

La chute de cheveux circulaire est plus fréquente dans les deuxième et troisième décennies de la vie. Ce type de perte de cheveux est fréquemment associé à la ménopause, qui survient dans la cinquième décennie de la vie.

Les femmes présentant une chute de cheveux diffuse

La perte de cheveux se produit uniformément sur toute la tête avec une perte de cheveux diffuse. Cela peut être dû à une variété de facteurs. Les suivants sont les plus importants :

La perte excessive de cheveux est fréquemment causée par certains médicaments. Les cytostatiques (traitements contre le cancer), les thyréostatiques (médicaments contre l’hyperthyroïdie), les bêta-bloquants (médicaments contre les maladies cardiaques), les traitements hypolipidémiants (contre l’hyperglycémie), les anticoagulants, les préparations à base de vitamine A et l’allopurinol, médicament contre la goutte, n’en sont que quelques exemples. Les femmes doivent prêter une attention particulière aux points suivants : La pilule est souvent à l’origine d’une chute de cheveux diffuse (inhibiteurs de l’ovulation).

La chute de cheveux diffuse chez la femme (et l’homme) peut également être causée par une maladie métabolique. Dans le cadre de la malnutrition, il peut s’agir d’une carence en protéines ou en fer, par exemple. Une perte de cheveux excessive peut être causée par une hyperthyroïdie ou une hypothyroïdie.

Dans de rares cas, un empoisonnement, par exemple au thallium ou à l’arsenic, peut provoquer une chute de cheveux généralisée.

Une perte de cheveux diffuse peut également être causée par des infections à évolution longue (comme la tuberculose). La perte de cheveux peut également survenir après une infection aiguë et sévère avec une température élevée, comme la grippe. Il en va de même après une intervention chirurgicale.

Après un accouchement, de nombreuses femmes connaissent une perte de cheveux accrue. Vous trouverez de plus amples informations dans l’article Perte de cheveux après une grossesse.

La chute des cheveux chez les femmes causée par des moyens mécaniques

Le fait de tirer sur la racine des cheveux de manière répétée ou fréquente peut entraîner une chute prématurée des cheveux endommagés. Cela peut être observé chez les femmes qui portent fréquemment une queue de cheval serrée, par exemple : La perte de cheveux est surtout visible dans la région du front et des tempes. L’alopécie de traction est le terme utilisé par les médecins pour décrire cette affection.

La perte de cheveux chez les femmes est pénible

Chez les femmes (et les hommes) qui ont une peau inflammatoire, la perte de cheveux est parfois causée par une lésion de la racine des cheveux ou une cicatrisation du cuir chevelu chez les femmes (et les hommes) souffrant de maladies inflammatoires de la peau ou de traumatismes cutanés. Le lupus érythémateux, le lichen nodulaire (lichen plan), la sclérodermie (une maladie du tissu conjonctif) et les infections locales par des champignons ou des bactéries en sont des exemples.


Traitement de la chute des cheveux chez la femme

Les femmes et la chute de cheveux

La perte de cheveux chez la femme est traitée différemment selon la raison. Si certains médicaments induisent une perte de cheveux diffuse, par exemple, les patientes doivent consulter leur médecin traitant. Il est peut-être possible de diminuer la dose ou de passer à un autre traitement moins nocif pour la croissance des cheveux. Si ce n’est pas le cas, la perte de cheveux revient normalement à la normale après l’arrêt du traitement médicamenteux.

La chute des cheveux doit être traitée correctement si des troubles (comme l’hyperthyroïdie, la tuberculose, etc.) ou un empoisonnement en sont la cause. Ce traitement peut généralement aussi stopper la chute des cheveux.

La perte de cheveux cicatricielle est difficile et longue à corriger. La cortisone et d’autres médicaments actifs peuvent être administrés pour traiter les régions enflammées du cuir chevelu dans le cas du lupus érythémateux, par exemple, afin de réduire les processus inflammatoires et donc la chute des cheveux. Les follicules pileux ayant été irrémédiablement détruits, les cheveux déjà perdus ne repoussent pas.

Une tension excessive sur les racines des cheveux peut provoquer une chute de cheveux d’origine mécanique chez les femmes, ce qui peut être évité. Il peut s’agir d’attacher une queue de cheval seulement de manière lâche ou de porter plus fréquemment les cheveux lâchés.

La perte de cheveux chez la femme qui survient après un accouchement, une intervention chirurgicale ou une infection ne nécessite normalement pas de traitement et revient à la normale d’elle-même.

Traitement pour les femmes présentant une perte de cheveux congénitale

Le minoxidil est le traitement le plus efficace pour la perte de cheveux génétique chez la femme. Il est appliqué deux fois par jour sur les régions clairsemées sous forme de tonique capillaire à deux pour cent. Il peut stopper le processus de chute des cheveux et même stimuler la repousse de nouveaux cheveux dans certains cas. Le mécanisme d’action spécifique du minoxidil est inconnu. On peut supposer qu’il favorise la circulation du sang dans les petits vaisseaux sanguins.

Dans le cas de la perte de cheveux génétique chez la femme, les médecins peuvent également prescrire des pilules antiandrogènes (comme l’acétate de cyprotérone). Il s’agit de produits chimiques qui agissent pour contrecarrer les effets des hormones sexuelles mâles. Les antiandrogènes sont utilisés conjointement avec les oestrogènes comme contraceptifs avant la ménopause. Ceci est dû au fait qu’il faut à tout prix éviter une grossesse pendant le traitement : Les antiandrogènes entraveraient le développement génital d’un embryon masculin.

Si la perte de cheveux génétique chez la femme est causée par une maladie hormonale telle que le syndrome PCO, l’accent est mis sur le traitement de la maladie sous-jacente.

Traitement de la chute de cheveux circulaire chez la femme

La perte de cheveux circulaire chez la femme peut être traitée par diverses méthodes (et par des hommes). Les applications locales de cortisone ou de dithranol en sont des exemples (cignoline, anthralin). Le système immunitaire est supprimé par la cortisone. Le dithranol est un irritant cutané qui favorise le développement de nouveaux cheveux.

Pour les calvities plus importantes, une immunothérapie topique peut être utilisée. Dans ce cas, une dermatite de contact allergique est créée sur les régions cutanées affectées, dans le but de « détourner » le système immunitaire de l’attaque des cellules de la racine des cheveux.

Les approches thérapeutiques individuelles pour la perte de cheveux circulaire chez les femmes (et les hommes) ont généralement une faible probabilité d’efficacité. En outre, les rechutes sont plus fréquentes.

La chute de cheveux circulaire chez les femmes (ainsi que chez les hommes et les enfants) peut se résorber d’elle-même dans certaines circonstances.

=> Quels aliments pour éviter la chute de cheveux ? Nous vous disons tout dans cet article !

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page